ADHESION!!

Le GAPPALVVR en bref

Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
674 Abonnés

Pour en savoir plus
+  Présentation de l'association
 -  Loisirs et vie rurale en Haute Loire
+ La problèmatique environnementale
+ Le système environnemental
+ Espaces Naturels Sensible

Nos activités
+  Historique
+ Protection du patrimoine
+ Prévention des activités
+ Front de Liberation des Chemins et sentiers
+ balade

Visites

   visiteurs

   visiteur en ligne


Escalade

L’escalade en Haute-Loire se pratique depuis de nombreuses années. Escalade en terrain d’aventure, avec le marteau et les fameux pitons enfoncés dans les fissures permettant la progression avec une certaine sécurité. Elle est pratiquée par une minorité de personnes, plutôt adeptes de haute montagne. Leur terrain d’entraînement étant le magnifique site de Chamalières, dit rocher de Costaros.
Les années 80 grâce au médias voient une explosion de l’activité partout en France, de nombreux clubs se créent, la Haute-Loire n’y échappe pas, les sites aptes à la pratique sont recensés, des conventions sont passées avec les propriétaires pour les dégager de toute responsabilité, la falaise est purgée un équipement sur broche est mis en place tel que le préconise la fédération française de la montagne et de l’escalade, tout cela est géré par un comité départemental créé pour fédérer les clubs, tous affiliés à la FFME.
Fini les bons vieux pitons, ce nouvel équipement permet une sécurité maximum, une pratique assurée et encadrée par les clubs. Tout cela dans un total respect de la nature (faune et flore comprises).

La Haute Loire compte actuellement dix sites :

  • Coté Loire : les sites de Chamalières, Fay sur Lignon, Retournac, Roche Pointue, La Tortue, Les Ollières.
  • Coté Haut Allier : Sites de Lavaudieu, du Pradel, de Cubelles Haut, de Cubelles Bas.
La cohabitation avec les oiseaux qui ont comme habitat les falaises se passe très bien.
Exemple du faucon pèlerin. Voici ce qu’écrit l’office national de la chasse et de la faune sauvage :
"Après concertation avec la FFME, une partie du site d’escalade est interdite d’accès durant la période de reproduction de ce rapace."

Cette mesure restrictive a permis l’envol de trois jeunes.  Aujourd’hui encore les pratiquants de l’escalade acceptent cette démarche et montrent que la cohabitation entre leur sport et la protection d’une espèce animale est possible.


Date de création : 28/01/2005 - 09:57
Dernière modification : 10/03/2005 - 18:18
Catégorie : Loisirs et vie rurale en Haute Loire
Page lue 2476 fois


Prévisualiser la page Prévisualiser la page     Imprimer la page Imprimer la page


^ Haut ^